Xla Mère supérieurex

 

La Mère supérieure du couvent s'est réveillée de bonne humeur ce matin et décide de faire le tour des cellules.

 

« Bonjour Soeur Marie-Joseph, je vous trouve très bien aujourd'hui et ce que vous tissez est très joli ! 

 

- Merci ma Mère, vous aussi vous êtes très bien, mais il semblerait que vous vous êtes levée du mauvais côté du lit ! »

 

Cette réponse ne la satisfait pas mais elle continue ses visites de cellule en cellule.

 

« Bonjour Soeur Maria, je vous trouve très bien aujourd'hui et ce que vous brodez est très joli !

 

- Merci ma Mère, vous aussi vous êtes très bien, mais il semblerait que vous vous êtes levée du mauvais côté du lit !

 

La Supérieure se mord les lèvres et continue son inspection mais toutes les nonnes lui font la même réponse.

 

Quand elle arrive à la quinzième nonne, elle est à bout de nerfs et, les dents serrées, elle dit :

 

« Bonjour Soeur Noëlla, soyez sincère… Croyez-vous que je me suis levée du mauvais côté du lit ce matin ?

 

- Oui, ma Mère...

 

- Et qu'est-ce qui vous permet de dire ça ?

 

- Vous avez mis les sandales du Père Émile ! »

 

 

Merci Criserti pour cette bonne blague.

 

 

Xl’arthritex

 

Dans le métro parisien, un type complètement saoul entre dans un wagon et s'assoit près d'un prêtre.

 

L'ivrogne dont le visage est recouvert de marques de rouge à lèvres, tient une bouteille de vodka presque vide dans une main et un vieux journal dans l'autre.

 

Il ouvre le journal et commence a lire. Après quelques minutes, il s'adresse à son voisin : "Mon père, puis-je vous poser une question ? Qu'est-ce qui provoque l'arthrite ?"

 

Moralisateur, le prêtre répond :

"Cela arrive lorsqu'on mène une existence volage, qu'on se vautre dans la luxure avec des femmes de petite vertu et qu'on abuse de l'alcool..."

 

"C'est donc cela", rétorque l'homme en baissant la tête, l'air attristé.

 

Pris de remords, le prêtre poursuit: "Je suis désolé, je ne voulais pas vous heurter... Depuis combien de temps, souffrez-vous d'arthrite mon fils ?"

 

Et l'ivrogne de déclarer: "Non, non, je n'en ai pas. Mais je viens de lire un article sur le Pape et lui apparemment, il en souffre depuis vingt ans !"

 

 

Merci Criserti pour cette bonne blague.

 

 

xLes Sœurs de Saint Françoisx

 

Gilles roule sur une route déserte à 200km/h (110 miles, pour les Canadiens) quand il aperçoit un panneau : Les Soeurs de Saint François - Maison de la prostitution 10 Km.


Croyant à un trouble de la perception il continue sa route. Bientôt un nouveau panneau :

Les Soeurs de Saint François - Maison de la prostitution 5 Km

Stupéfait (il l'était déjà un peu quand même, cochon...) il commence à y croire quand il voit un panneau : Les Soeurs de Saint François - Maison de la prostitution Prochaine à droite


La curiosité aidant son envie de cul te, il tourne à droite et fini par arriver sur un parking.
Il se gare devant une porte massive portant l'écriteau :
Les Soeurs de Saint François


Ding ding fait la sonnette et crouiiiiic fait la porte lorsqu'une nonne en habit noir vient lui ouvrir.

" Que pouvons-nous faire pour vous, mon fils ? "

" J'ai vu le panneau sur la route, et je suis intéressé ..."

" Très bien mon fils, suivez-moi " dit la nonne.
Elle le mène à travers divers passages, et il se sent vite désorienté.


La nonne s'arrête devant une porte fermée et lui dit : " Veuillez frapper à la porte "


Il fait toc toc, et une autre nonne apparaît, portant une petite coupe, et déclare à son tour :

" Mettez 100 dollars dans la coupe, puis passez la porte qui est au fond de ce couloir "


Il sort les 100 dollars, les met dans la coupe, et se met à trotter allègrement
(comme quelqu'un qui a le culte qui gratte) vers la porte, qu'il franchit.


Alors que la porte se referme derrière lui, il s'aperçoit qu'il est revenu sur le parking.
En face de lui un panneau :
Allez en paix. Vous venez d'être baisé par les Soeurs de Saint François...
que cela vous serve de leçon, pauvre pécheur !

 

 

xla religieuse et le taxix

 

Une religieuse prend un taxi et constate que le beau chauffeur n'arrête pas de la regarder.

 

Elle lui demande pourquoi il la regarde si intensément.

 

Il répond : "j'ai une question à vous poser, mais ne voudrais pas vous offenser.

 

Elle répond "Mon fils, tu ne peux pas m'offenser. Quand tu auras mon âge et aura été une religieuse aussi longtemps que je l'ai été, tu auras vu et entendu à peu près tout. Je suis certaine que rien de ce que tu pourrais me dire ou me demander ne serait une offense."

 

"Et bien, j'ai toujours eu le fantasme qu'une religieuse me donne un baiser."

 

Elle répond : "Et bien, nous allons voir ce que nous pouvons faire. Premièrement vous devez être célibataire et deuxièmement vous devez être catholique."

 

Le chauffeur du taxi est très excité et dit : "Oui, je suis célibataire et je suis catholique !"

 

"O.K." dit la religieuse. Tournez dans la prochaine contre-allée."

 

La religieuse comble le fantasme du taxi avec un baiser à faire rougir une prostituée. Alors qu'ils reprennent leur route, le chauffeur commence à pleurer.

 

"Mon cher enfant", dit la religieuse, pourquoi pleures-tu ?"

 

"Pardonnez moi pour avoir péché. Je dois confesser que j'ai menti ; je suis marié et je suis juif."

 

La religieuse dit: "ne vous en faites pas. Je m'appelle Christophe et je vais à un bal masqué."

 

reçu de Criserti

 

 

xune autre histoire de religieuxx

 

Un prêtre et une nonne sont bloqués dans une tempête de neige

 

Ils trouvent enfin une petite cabane et, exténués, ils se préparent à dormir.

 

Il y a une pile de couvertures et un duvet sur le sol, mais seulement un lit.

 

Gentleman, le prêtre propose :
"Ma soeur, vous dormirez dans le lit, et je dormirai sur le sol, dans le duvet."

 

Alors qu'il venait juste de fermer son duvet, et commençait à s'endormir,
la nonne dit : "Mon père, j'ai froid ".

 

Il ouvre la fermeture de son duvet, se lève, prend une couverture et la pose sur elle.

 

De nouveau, il se laisse sombrer dans le sommeil, quand la nonne dit encore :
"Mon père, j'ai toujours très froid."

 

Il se lève à nouveau, met une autre couverture sur elle et retourne se coucher.

 

Juste au moment où il ferme les yeux, elle dit :
"Mon père, j'ai siiiiii froid".

 

Cette fois, il reste couché et dit :
"Ma soeur, j'ai une idée : nous sommes ici au milieu de nulle part, et personne ne saura jamais
ce qui s'est passé. Faisons comme si nous étions mariés ".

 

Enfin exaucée, la nonne répond : "Oui mon père, c'est d'accord ".

 

Et le prêtre s’écrie alors :

 

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

 

"Alors tu lèves ton cul et tu prends toi même ta putain de couverture, connasse !!!

 

reçu de Criserti

 

 

xle curé et l’imamx

 

Un imam et un curé se trouvaient à partager le compartiment d'un train.

 

Au bout d'un moment, le curé ferma son bréviaire et fixa l'imam :
- Dites-moi, votre religion vous interdit de manger du porc. Mais vous est-il arrivé d'en goûter ?

 

L'imam referma son journal et répondit :

- Je dois vous dire la vérité : oui, à de rares occasions...
Mais je vous retourne la question : votre religion vous impose le célibat ?

 

Le curé l'interrompit et dit :

- Je sais ce que vous allez me demander, est-ce que j'ai goûté au défendu ?
Et bien, comme je me dois aussi de dire la vérité : oui, une fois ou deux, j'ai goûté à ça.

 

Ils reprirent tous deux leurs lectures, puis l'imam baissa son journal, regarda le curé, et lui dit avec un clin d'oeil :

 

- C'est meilleur que le cochon, non ? 

 

 

Merci Florence pour cette bonne blague.

 

 

xla confessionx

 

Une femme reçoit souvent son amant pendant que son mari est au travail.

 

Un jour, son fils de 8 ans se cache dans l'armoire pour voir ce que sa mère fait avec cet homme-là.

 

Un moment plus tard, le mari rentre à l'improviste.

 

Paniquée, la femme cache son amant, dans la même armoire.

 

- le fils : fait sombre ici.
- l'amant : ouais c'est vrai
- le fils : j'ai un ballon de foot
- l'homme : content pour toi
- le fils : tu veux l'acheter ?
- l'homme : non merci
- le fils : mon père est là dehors
- l'homme : ok, combien
- le fils : 250 euros

 

Quelques jours plus tard, le fils se retrouve à nouveau dans l'armoire en compagnie de l'amant de sa mère

 

- le fils : fait sombre ici
- l'homme : ouais c'est vrai
- le fils : j'ai des supers baskets
- l'homme se rappelant la dernière fois, grimace : combien ?
- le fils : 500 euros

 

Quelques jours plus tard, le père dit à son fils : mets tes baskets et prends ton ballon, on va faire une partie.

 

- le fils : je peux pas, j'ai tout vendu.

- le père : pour combien
- le fils : 750 euros
- le père : c'est inadmissible d'arnaquer les gens comme ça. Ces affaires n'ont jamais côté ce prix là. Je t'amène à l'église pour te confesser.

 

Le père amène son fils à l'église, le pousse dans le confessionnal et ferme la porte.

 

- le fils : fait sombre ici…
- le curé : merde, maintenant t'arrête tes conneries !

 

 

Merci Criserti pour cette bonne blague.

 

 

Xle curé et le douanierx

 

Une dame distinguée rentre de Suisse en avion. Elle s'y retrouve assise à côté d'un brave curé à qui elle demande :

- Pardon, mon père, est-ce que je peux me permettre de vous demander une faveur ?

- Bien sûr, ma fille, que puis-je faire pour vous ?

- Voici: je me suis acheté un épilateur électrique super sophistiqué que j'ai payé extrêmement cher. J'ai vraiment dépassé les limites permises et j'ai peur de me le faire confisquer à la douane. Ne pourriez-vous pas le dissimuler sous votre grande soutane ?

- Bien sûr, mon enfant, que je le peux. Seulement je dois vous avertir que je ne sais pas mentir...

- Vous avez tellement bon visage, on ne vous posera sûrement aucune question.

Et elle lui remet l'épilateur.

 

L'avion arrive à destination. Et vint le tour du curé de se présenter devant le douanier :

- Mon père, vous avez quelque chose à déclarer ?

- De la tête à la ceinture, je n'ai rien à déclarer, mon fils.

Trouvant cette réponse un peu étrange, le douanier ajoute:

- Et de la ceinture vers le bas, qu'est-ce que vous avez ?

- J'ai là un merveilleux petit instrument destiné aux femmes, mais qui n'a jamais été utilisé...

Et dans un grand éclat de rire, le douanier dit :

- Allez, passez, mon père. Au suivant !

 

 

Merci Criserti pour cette bonne blague.

 

 

xprière alsaciennex

 

chope 33
verset 1664,

Notre bière qui est en fût

Que ta mousse soit sanctifiée

Que ton verre vienne

Que ta distribution soit faite

Sur la table comme au bar

 

Donne-nous aujourd'hui

Notre houblon quotidien

Pardonne-nous nos gueules de bois

Comme nous pardonnons aussi

A ceux qui boivent du coca

 

Soumets-nous à la tentation

Et délivre nous de la soif

Car c'est à toi qu'appartiennent

Les bulles, l'arôme et la fraîcheur

Pour les siècles des siècles.

 

AMER

 

Merci Kevin

 

 

 

 

d'autres blagues  |  accueil  |  écrire

borabor © 3/2002 - webmaster : Jean Hiroupetagoyena